DES SOLUTIONS POUR LES PLANIFICATEURS D’ÉCOLES

La planification de bâtiments scolaires est une tâche ardue, surtout dans des communes très prisées. Des pavillons scolaires pouvant être construits rapidement offrent une bonne alternative pour répondre à la demande.
zueri_modular_1_gen
plaene_1_gen
Züri-Modular 1ère génération 1998 - 2010 Le système "Züri-Modular", 1ère génération, est un pavillon de deux étages identiques comptant deux salle de classe chacun.
IMAGE: Bauart / PLANS: Bauart
zueri_modular_2_gen
plaene_2_gen
Züri-Modular 2ème génération depuis 2010 La deuxième génération dispose de 10% de surface supplémentaire et répond au standard Minergie. Ces modules "version 2.0" peuvent être empilés sur trois niveaux.
IMAGE: Rasmus Norlander

Près d'un million d'enfants effectuent actuellement leur scolarité obligatoire en Suisse. Ils sont répartis dans 11’000 bâtiments scolaires. Au cours des 15 dernières années, le nombre d'élèves n'a fluctué que de 3 %. On pourrait croire que rien ne bouge, mais ce serait une grossière erreur, car le nombre d'élèves diminue dans les communautés et les vallées reculées, mais augmente dans les agglomérations. Les exigences imposées aux salles de classe ont également passablement évolué depuis l’introduction de curriculum 21 ou de Harmos. Les planificateurs d’écoles ont donc un job particulièrement difficile dans les communes en forte croissance. Les besoins d’espaces scolaires augmentent plus rapidement que les nouveaux bâtiments scolaires ne peuvent être construits et une partie des nouvelles salles risque de devenir superflue en quelques années seulement.

Pour y remédier, les communes ont ajouté le pavillon scolaire à leur répertoire en tant qu'extension spatiale temporaire depuis des années déjà. Le système de construction Variel de Fritz Stucky a par exemple été utilisé dès les années 50. En 1998, la ville de Zurich a adopté une nouvelle approche: Bauart Architectes a développé le pavillon Züri-Modular - des modules en bois de haute qualité avec lesquels des bâtiments scolaires de deux, voire trois étages ont été construits. Dans la première génération de Züri-Modular, neuf modules formaient chacun un étage avec deux salles de classe. Ces bâtiments modernes en bois ont été bien accueillis par les élèves et les enseignants. En 2012, une deuxième génération de modules a été mise au point, visant dès le départ un bâtiment de trois étages avec dix pour cent de surface de plancher supplémentaire. Chaque étage compte désormais dix modules et des ajustements constructifs permettent de répondre à la norme Minergie-Eco.

Les cinq pavillons conçus au départ pour répondre à une situation d’urgence sont devenus aujourd’hui un concept largement intégré dans la la planification stratégique des bâtiments scolaires de la ville de Zurich. Plus de soixante pavillons Züri-Modular y ont été construits, dont certains ont été dotés d’un étage supplémentaire après leur déplacement sur un nouveau site. Et comme la demande de salles de classes ne faiblit pas à Zurich, d’autres pavillons modulaires en bois viendront encore s’y ajouter ces prochains temps. Cette année, 31’000 enfants ont fréquenté l’école primaire, soit 850 de plus que l’année précédente, et il manque d’ores et déjà 22 bâtiments scolaires. Le même problème se retrouve dans d’autres communes connaissant une forte croissance démographique. L’exemple zurichois a fait école: Bauart  a construit des pavillons du même genre ailleurs en Suisse et plusieurs communes ont développé leurs propres systèmes à l’image du modèle zurichois.

Ecrivez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs à disposition sont marqués par un *