KIT DE CONSTRUCTION POUR ÉCOLES CANTONALES

La première nouvelle école cantonale du canton de Zurich depuis 40 ans est une construction modulaire en bois. A Uetikon am See, le projet a été réalisé en un temps record et peut accueillir 500 élèves.
180227-IMG_6330x_web

Tout est encore relativement calme dans la nouvelle école cantonale à Uetikon am See. Une petite centaine d’élèves y étudient actuellement dans quatre salles de classe. Mais dans trois ans environ, ils seront 500. La construction d’un nouveau bâtiment scolaire est passionnante: au vu de l’augmentation du nombre des gymnasiens (voir ici ), les responsables de l’établissement ont été mis au défi en 2015 de construire une nouvelle école cantonale en trois ans – et cela alors qu’ils ne disposaient pas d’un terrain adéquat. L’office des bâtiments publics du canton de Zurich a donc mandaté le groupe de travail B.E.R.G. Architekten GmbH / Schlatter Bauleitungen de Zurich pour développer un catalogue de modules tridimensionnels et pour rédiger un appel d’offres fonctionnel. Ceci dans l’idée que l’on trouverait promptement une entreprise générale qui pourrait construire rapidement un bâtiment provisoire sur un quelconque terrain. «Nous avons donc conçu un kit de construction susceptible de s’adapter à toutes sortes de parcelles», raconte l’architecte Volker Lubnow. Avec Blumer-Lehmann SA, un partenaire disposant d’une longue expérience en matière de construction modulaire en bois a été déniché.

Ce n'est qu'en 2016 que le canton a trouvé une parcelle idoine au centre d'Uetikon am See. Le terrain a été dézoné, le crédit à la construction de CHF 18,2 millions a été approuvé et la procédure de demande de permis de construire a été achevée. Pour ce faire, le groupe de travail s’était adjoint les services du bureau de construction in situ. En octobre 2017, les pelleteuses débarquaient sur la parcelle tandis que Blumer Lehmann attaquait en même temps la fabrication des 180 modules en bois dans son usine à Gossau, dans le canton de Saint-Gall. Le bâtiment a été achevé en mars 2018 et l’école mise en service le 20 août 2018.

Le bâtiment modulaire est idéalement situé au centre du village, à proximité des installations scolaires de la commune. Les salles de classe sont réparties dans deux corps de bâtiment de trois étages disposés en quinconce qui forment un angle aigu donnant sur la place de récréation au sud. Une passerelle en bois avec deux terrasses relie les deux corps de bâtiment. L’intérieur est structuré en toute simplicité: un corridor central par étage distribue sur toutes les salles, une cage d’escaliers par immeuble et un ascenseur assurent la circulation verticale. Le programme comprend 20 salles de classe standard, 23 salles spéciales ainsi que des locaux pour les élèves et les enseignants. Les deux corps de bâtiments sont constitués de modules de 3,20 m de large sur 3,55 m de haut, qui font 7,95 m ou 10,65 m de long – les plus longs comprenant une partie du corridor. Trois modules composent une salle de classe et tous les autres espaces s’intègrent également dans la trame basique de 3,2 m. La conception est simple, mais de qualité et elle est bien perçue: «Le bâtiment scolaire plaît non seulement aux enseignants mais également aux élèves», se réjouit le directeur Martin Zimmermann. On ne s’y sent pas du tout comme dans une construction provisoire, mais plutôt comme dans un bâtiment scolaire de qualité. La seule chose qui manque ce sont des surfaces de rangement. «Comme il n’y a pas de sous-sol, il n’y a a guère de place pour ce genre surfaces.» L’école cantonale provisoire devrait rester en place pendant une dizaine d’années, jusqu’à ce que la nouvelle école cantonale soit achevée sur le site de l’ancienne usine chimique au bord du lac. La construction modulaire n’a pas encore de future affectation bien définie, mais une nouvelle utilisation est bel et bien prévue sur un autre site à l’avenir – peut-être lors de l’assainissement d’une autre école cantonale.

La planification a débuté avant même qu’un terrain n’aie été trouvé.

180720-DSC07327xweb

On ne s’y sent pas du tout comme dans une construction provisoire, mais plutôt comme dans un bâtiment scolaire de qualité.

Martin Zimmermann, directeur.

 

Plan de situation | Plans rez, niveaux 1 et 2 | Coupes.
IMAGES: Service d'urbanisme du canton de ZH et EPF Zurich/BUK.

Ecrivez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs à disposition sont marqués par un *