MODUQUOI ?

  • formation
  • Construction modulaire pour une école de langues
Une école de langues de Winterthour connait actuellement un véritable boom de la demande pour ses cours d’allemand et aura besoin à moyen terme de nouvelles salles de classe. Le propriétaire se demande si la solution pourrait venir d’une construction modulaire.
Sprachschule_Winterthur_1_web
Le côté industriel du bâtiment a été conservé partout où c'était possible et a été agrémenté par des éléments modernes.
IMAGE: Tamás Kiss.

L’école de langues a été fondée en 1996 à Winterthour. L’offre de cette école professionnelle privée se distingue depuis deux décennies par deux avantages. D’une part, l’enseignement y est pratiqué en petits groupes ou individuellement, et d’autre part, les cours de langues proposés sont exclusivement d’un niveau élevé. Les cours sont donnés dans un cadre agréable, sur le site Haldengut de l’ancienne brasserie Haldengut, à la Rychenbergstrasse à Winterthour, au pied du Goldenberg. Un salon où l’on peut lire et boire un café occupe le rez de l’école. On accède aux salles de classe à l’étage supérieur par un escalier métallique. Chaque pièce y a été rénovée de manière très originale, en étroite collaboration avec le service des monuments historiques. Le côté industriel du bâtiment a été conservé partout où c’était possible et a été agrémenté par des éléments modernes. Il en résulte des espaces lumineux et pleins de caractère, qui créent une atmosphère exceptionnelle et stimulante pour l’apprentissage.

 

Il faut trouver une solution

«Comme nous avons obtenu un contrat important pour des cours d’allemand, il nous faut des salles de classe supplémentaires», explique Heiner Ganz, propriétaire et directeur du centre de langues. «Nous n’avons malheureusement pas la possibilité d’en trouver actuellement au sein du bâtiment. Et l’idée d’accepter l’offre d’occuper un espace de l’autre côté de la rue sur le vaste site de l’ancienne brasserie ne nous satisfait pas pour diverses raisons.» Et c’est finalement en discutant avec un collègue passionné d’architecture sur les possibilités de résoudre le problème du manque de place, éventuellement même en envisageant la création d’espaces flexibles, qu’il découvre le concept de «construction modulaire». «Moduquoi?, ai-je demandé, avant de me souvenir des containers scolaires modulaires qui avaient déjà attiré mon attention à Zurich.» Comme Ganz ne connaissait rien en matière de construction modulaire, il s’est fait une idée en ligne sur Internet: «Systèmes modulaires flexibles. Rapidement disponibles, rapidement montés et économiques. Modernes et contemporains. ça sonnait bien – mais où trouver des propositions et des offres concrètes, qui peut m’aider?», me demandais-je. «Où se trouvent les experts de la construction modulaire? Et que peuvent-ils m’apprendre sur toutes ces questions de conception, de flexibilité et de durabilité, de tarification et autres?» Il en a donc discuté avec des amis, mais est tombé sur des réactions contrastées – les constructions modulaires ne seraient pas assez nobles pour correspondre à l’image de sa petite école au standard élevé, les bâtiments sont certes rapidement montés, mais pas vraiment meilleur marché et l’on ne pourrait sans doute pas ajouter des salles de classes en toiture le cas échéant. «Bref, j’étais d’abord un peu dépassé!»

Et c’est finalement en discutant avec un collègue passionné d’architecture sur les possibilités de résoudre le problème du manque de place, éventuellement même en envisageant la création d’espaces flexibles, qu’il découvre le concept de «construction modulaire».

Les «pour» et les «contre»

«Nous étions de plus en plus souvent contraints d’improviser des solutions pour accueillir nos élèves – en donnant souvent des cours à l’extérieur chez les clients ou en déplaçant les cours sur la grille horaire moins dense des samedis. C’est finalement un ami architecte qui m’a aidé à débroussailler les «pour» et les «contre» dans l’optique de concevoir deux salles de classe modulaires – mais il a lui aussi dû se remettre dans le bain, après avoir développé il y a belle lurette un type de maison de vacances modulaire après ses études d’architecte. Il m’a d’abord donné quelques articles intéressants à lire, avant de m’emmener voir une école construite avec des containers, ainsi qu’une salle de classe modulaire entièrement en bois. Mes les deux solutions ne me convenaient pas – le prosaïque container m’a laissé froid et la belle salle de classe en bois était trop grande et trop coûteuse. Puis nous avons découvert un fournisseur dans le Sud de l’Allemagne, qui avait développé un système modulaire qui aurait pu répondre à nos besoins. Vous avez remarqué, j’ai parlé au subjonctif – car nous sommes tombés en même temps sur un autre système passionnant de séparation spatiale, qui m’a convaincu de tenter l’aventure d’une solution de secours rapidement réalisable. Nous disposons désormais d’un nouveau mini-espace qui nous soulage un peu. Mais je n’abandonne pas l’idée d’une solution modulaire et dès que j’ai un peu de temps, je réfléchis à l’idée de placer un jour une petite salle de classe sur la toiture – avec une vue imprenable sur Winterthour. Et je fais bien entendu régulièrement des sauts sur modulart.ch – un magazine qui est une véritable source d’inspiration!»

Ecrivez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs à disposition sont marqués par un *